click to open the menu

Conception et réalisation

Ergonomie et métrologie

Le shaku (尺) est une unité traditionnelle utilisée pour la mesure de longueur. Elle est toujours employée actuellement par des menuisiers, des tailleurs de kimono et d’autres artisans.

1.5尺 correspond à une hauteur d’assise idéale pour un européen contemporain.

Cette référence occidentale et ce système étranger me permettront de déterminer l’élévation de la structure.

Sans colle (presque), ni clous, ni machine CNC

Ce projet a été réalisé quasi-uniquement à l’aide d’outils manuels et est entièrement démontable au besoin.

Une variante d’assemblage, servant à la liaison des pieds et des montants, a été développée expressément avec une double intention. En plus de sa solidité mécanique, elle apporte une dimension stylistique au croisement visible de ses pièces.

Quart-de-rond progressif

Tout comme pour mon précédent projet manifeste, j’ai affiné les traits des sections par un jeu continu de moulures. Celui-ci s’articule autour d’une seule forme, simple, mais selon des courbures différentes.

La fluidité des transitions entre deux faces permet de figurer discrètement des ombres internes participant elles-mêmes à l’esthétique de l’objet.

Martyre

Le tréteau comprend une pièce d’usure, celle sur laquelle sont déposées et notamment sciées les pièces au cours de leur façonnage. Les auxiliaires connectant fermement cette fine latte – le martyre – au reste de la structure sont profilés symétriquement selon une queue d’aronde. Leur assemblage se réalise aisément par un mouvement de translation et est maintenu, de manière réversible, à l’aide d’une clef (en bois).

Textures et maintien d’un ensemble

Les cinq planches constituant le plateau se déclinent dans l’ambivalence.

La surface utilisable révèle âprement la nature fibreuse du matériau. Sa restitution laineuse a été obtenue par un traitement à l’acide. La cohésion esthétique est interrompue par les marques laissées lors de la refente du bois en scierie.

Quant à la face du dessous, elle consolide prioritairement son opposée. Elle se détermine par des motifs et une texture lissée ; elle est façonnée par l’homme géométrique.

Le matériau est traité ordinairement en vue de son embellissement et sa préservation. A contrario, j’ai résolument provoqué sa fissuration, en rendant ainsi à l’évidence l’évolution continue de son volume au gré de l’hygrométrie. Ce procédé hasardeux s’est développé et contenu uniquement à la « belle face » du panneau, grâce à la mise en place d’un système complexe d’assemblages.

Pour élaborer cet ensemble, j’ai emprunté des techniques de menuiserie nipponne employées spécifiquement dans la construction traditionnelle des planchers extérieurs à l’habitat [1]. Celles-ci permettant d’absorber efficacement les mouvements de dilatation et de retrait du bois exposés aux intempéries.

EXPLORATION DESIGN

Collectible design Brussels - Ce projet manifeste le passage d’un état à un autre : du végétal vivant à celui de matière organique. Un article sur la fabrication d'une sculpture fonctionnelle réalisée essentiellement à la main. Des assemblages japonais façonnés aux Ateliers Mommen, Bruxelles / Brussel / Brussels.